Nos instances

Impression

Le Barreau de Paris regroupe plus de 30 000 avocats soit presque la moitié de la profession en France.

Il est présidé par le bâtonnier et le vice-bâtonnier, représentants et porte-paroles des avocats parisiens auprès de la profession et des pouvoirs publics. À la tête du Conseil de l’Ordre composé de 42 avocats élus, ils sont garants de l’utilité et des missions de l’Ordre des avocats de Paris auprès des avocats et des citoyens.

NOS MISSIONS

Le Barreau de Paris, à travers son Ordre, représente la profession d’avocat à Paris pour défendre l’intérêt collectif des avocats et des citoyens.

POUR LES AVOCATS

  • ORGANISER LA PROFESSION D’AVOCAT
    Personne morale de droit privé et investie d’une mission de service public, l’Ordre des avocats de Paris tient le tableau et accompagne les avocats dans leur exercice professionnel.
  • VEILLER AU RESPECT DES PRINCIPES ESSENTIELS
    L’Ordre des avocats de Paris surveille le respect des règles déontologiques et assure la discipline des avocats parisiens.
  • FACILITER LE QUOTIDIEN DES AVOCATS
    L’Ordre des avocats de Paris et la CARPA de Paris (Caisse de règlements pécuniaires des avocats) mettent à la disposition des avocats parisiens logistique, documentation, systèmes d’information, formation continue, finances et assurance.

POUR LES JUSTICIABLES

  • RÉGULER LES RELATIONS AVOCAT-CLIENT
    L’Ordre des avocats de Paris régule les relations entre les avocats parisiens et leurs clients et rend tous arbitrages.
  • FAVORISER L’ACCÈS AU DROIT ET À LA JUSTICE
    Aux côtés de la CARPA de Paris, l’Ordre des avocats de Paris permet à la profession d’assurer ses missions d’intérêt général de l’accès à la justice et de l’accès au droit.
  • DÉFENDRE L’INTÉRÊT DES AVOCATS ET CITOYENS
    L’Ordre représente les avocats à Paris pour défendre l’intérêt collectif de la profession et des citoyens, traiter toute question intéressant le droit et la justice et représenter Paris en tant que capitale historique et principale du droit dans le monde.
CNB logo-PRINT

Le Conseil national des barreaux (CNB) est un établissement d’utilité publique doté de la personnalité morale, crée par la loi n°190-1259 du 31 décembre 1990. Depuis 1992, c’est l’institution qui représente l’ensemble des avocats de France. Il a reçu de la loi des missions spécifiques qui régissent l’organisation de la profession.

Les missions légales

Le Conseil national des barreaux a reçu de la loi des missions très spécifiques.

UNIFIER ET FAIRE ÉVOLUER LES RÈGLES ET USAGES DE LA PROFESSION D’AVOCAT 

Dans le respect des dispositions législatives et réglementaires en vigueur, l’unification des règles et usages de la profession se fait par voie de décisions à caractère normatif publiées au Journal.

A cet effet, le Conseil national des barreaux a mis en place le Règlement Intérieur National (RIN) qui normalise notamment :

  • les principes déontologiques de la profession,
  • les champs d’activité,
  • les modes d’exercice,
  • la collaboration interprofessionnelle,
  • les rapports entre avocats appartenant à des barreaux différents.

ORGANISER LA FORMATION INITIALE ET CONTINUE DES AVOCATS

Le Conseil national des barreaux a la responsabilité de la formation des avocats.

DÉCIDER DE L’ADMISSION DES AVOCATS ÉTRANGERS

Le CNB se prononce sur les demandes d’admission des avocats étrangers communautaires ou hors Communauté Européenne souhaitant devenir membres du Barreau français sur le fondement des art. 99 et 100 du décret du 27 novembre 1991.

REPRÉSENTATION DE LA PROFESSION D’AVOCAT EN FRANCE ET À L’ÉTRANGER

En dehors des missions qui lui ont été conférées par la loi, le Conseil national des barreaux s’attache à représenter l’ensemble de la profession auprès des pouvoirs publics, à la promouvoir auprès du grand public et à assurer son rayonnement à l’international.

Conférence des Bâtonniers

La Conférence parce qu’elle est la réunion volontaire des Bâtonniers incarne l’Ordinalité en mouvement, laquelle n’est pas un frein, mais exprime la modernité d’une profession plurielle immergée dans son temps.

Elle procède des cent soixante Bâtonniers en exercice, réunis en assemblée générale, lesquels élisent pour trois ans renouvelable son bureau, composé de vingt-cinq membres, choisis dans des collèges permettant une représentation équilibrée des Ordres de France et d’Outre-mer, dans leur diversité géographique et démographique.

Les femmes et les hommes qui composent ce bureau constituent un élément essentiel de cette institution, ils agissent avec dévouement et donnent d’eux-mêmes, sans autre contrepartie que la marque de sympathie exprimée parfois par les Bâtonniers, à l’issue d’un travail qui les a mobilisé, dans certains cas, pendant plusieurs mois.

Le Président de la Conférence des Bâtonniers a pour mission de conduire cet ensemble, de l’animer et de tracer des perspectives, qu’il s’agisse de la vie collective des Ordres ou de l’exercice de leur métier par nos Confrères. Vice-président du Conseil National des Barreaux, secondé par le Collège ordinal, il est la voix des Ordres au sein de notre institution nationale.

Si la Conférence est l’expression des Bâtonniers, elle est aussi pour eux, un outil pratique à leur côté dans l’exercice quotidien de leur mission, entretenant en temps réel un dialogue permanent.

© 2020 Copyright DBF. All Rights reserved. Mentions légales / Politique de cookies