Abus de position dominante / Microsoft / Délai de réponse supplémentaire

mars 16
08:06 2009

La Commission européenne a accordé, le 16 mars dernier, un délai supplémentaire de 3 semaines à Microsoft pour répondre à une communication des griefs. Microsoft est en effet accusée d’abus de position dominante du fait de l’intégration systématique de son navigateur Internet Explorer à son système d’exploitation Windows (qui équipe 95% des PC). (LC)

DU CÔTÉ DE LA DBF

Vade-mecum : cliquer sur l’image pour l’ouvrir

présidence grecque

Archives des articles

e-justice